• VICTIME ? VOUS N'ETES PAS SEULE.

    Si vous vous demandez si vous êtes victime de violences conjugales, vous trouverez ci-dessus des images qui peuvent vous aider à vous questionner sur votre relation.

     

    Dans tous les cas, il est difficile de prendre conscience et de parler des violences conjugales qu'on subit. Encore plus difficile de déposer plainte, alors que c'est souvent le premier (voir le seul) conseil que les victimes reçoivent.

     

    La première écoute est déterminante. C'est pourquoi nous vous conseillons de prendre contact avec une association spécialisée proche de chez vous. L'écoute d'un.e professionnel.le vous permettra de trouver des outils solides pour construire votre parcours de sortie des violences et être de nouveau en sécurité.

     

    Solidarité Femmes beaujolais intervient sur le Beaujolais Vert. Nous sommes disponibles par téléphone, mail, WhatsApp, etc, ou lors de nos permanences de proximité (voir "NOS ACTUALITES"). Pour trouver une association plus proche de chez vous vous pouvez consulter le site : https://www.solidaritefemmes.org/nous-trouver.

    <!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } -->

    TEMOIN ?

    Si vous êtes témoin de violences ou si vous avez des doutes, il est très important d’en parler avec la victime : écouter sans juger et sans préjuger. Vous pouvez lui faire savoir que vous la soutenez et que vous la croyez. Enfin, faire connaître les moyens et les ressources disponibles pour sortir des violences est le meilleur moyen d’aider les victimes de violences conjugales.

    Voici un article qui peut vous guider :

    https://theconversation.com/voici-comment-vous-pouvez-agir-contre-les-violences-conjugales-133172

  • ET LA LOI, ELLE DIT QUOI ?

    Nous vous rappelons que, dans la loi :

    - le viol est un crime, même entre époux,

    - commettre un acte de violence sur son/sa conjoint.e constitue une circonstance aggravante.

  • D'AUTRES CONTACTS UTILES

    https://cfcv.asso.fr/ : le Collectif Féministe Contre le Viol répond aux victimes de viol et d’agressions sexuelles au 0 800 05 95 95.

     

    https://commentonsaime.fr/: L'association « En avant toutes » a créé ce site à destination des jeunes femmes et des personnes LGBT+ et propose un tchat en ligne.

     

    En complément, la ligne téléphonique « Ne frappez pas » tente de prévenir les passages à l'acte. Depuis le 6 avril 2020, les potentiels agresseurs et leur entourage ont la possibilité d'appeler le 08 019 019 11, tous les jours de 9h à 19h.